Vous n'êtes pas adhérent ?Adhérez
15/02/2017

Plateformes digitales

Plateformes digitalesLes plateformes digitales de mise en relation livreurs/clients se multiplient depuis plusieurs mois et tout particulièrement pour des activités de transport léger (livraison urbaine).

Si aujourd’hui ces structures représentent une infime part de marché du TRM, elle ne manque pas d’utiliser des arguments commerciaux et médiatiques très négatifs en-vers notre Profession.

Comment peut-on dire « qu’un quart à un tiers des kilomètres parcourus pour les poids lourds sont effectués à vide » alors qu’en réalité le taux de charge-ment sur parcours en charge est de 88,7% (source CNR) ?

Comment peut-on dire que « la commission prélevée sur chaque transaction est bien inférieure à celles pratiquées par les organisateurs de transport classiques » alors que le cadre réglementaire et le modèle économique sont totalement opposés ?

plateformes digitales de mise en relation livreurs/clients

Le Commissionnaire de transport est un intermédiaire qui se charge complètement de l’exécution d’un transport en faisant exécuter sous sa RESPONSABILITÉ et en son PROPRE NOM le déplacement des marchandises.

Les plateformes, conformément à leurs CGU (conditions générales d’utilisa-tion), s’exonèrent de ces responsabilités (obligation de résultats, devoir de conseil, assurance…).

L’Union TLF ne peut accepter que ces services d’intermédiation puissent penser s’af-franchir des règles existantes dans le secteur du transport routier et de la logistique, « garanties » d’un transport sûr, durable, optimisé et respectueux des règles sociales existantes.

Plateformes digitales was last modified: février 15th, 2017 by Union TLF