Vous n'êtes pas adhérent ?Adhérez
30/05/2016

Crise du carburant, réunion Union TLF avec le Premier Ministre

Crise du carburant, réunion Union TLF avec le Premier MinistreLe samedi 28 mai 2016, le Premier Ministre a réuni à l’hôtel Matignon les représentants de la filière pétrolière et les représentants des organisations patronales du transport. Messieurs les Ministres Cazeneuve, Macron et Vidalies étaient aussi présents.
Monsieur Valls, en introduction, a affirmé à nouveau la ferme volonté du gouvernement de maintenir l’ordre public sur les routes, les ports et les aéroports. Les dépôts pétroliers seront particulièrement surveillés. Monsieur Cazeneuve a précisé que la semaine dernière, ils avaient  fait l’objet de 23 interventions.

Monsieur Valls a tout  particulièrement salué les efforts déployés par les entreprises de transport et leurs salariés pour restaurer  la chaîne d’approvisionnement des réseaux de distribution de carburants. Le rôle stratégique du transport routier a été souligné car il demeure le maillon unique d’acheminement entre des réserves qui restent abondantes et des réseaux qui peuvent être asséchés.

TLF a souligné :

  • que le retour progressif à la normale de l’approvisionnement des stations-services pour le grand public ne devait pas masquer les difficultés que continuaient de rencontrer les entreprises de transport pour se ravitailler en vrac ou prendre du gazole à la pompe dans les réseaux professionnels. Une priorité nous sera maintenant donnée,
  • qu’il avait fallu beaucoup d’insistance pour que les divers arrêtés pris par les Préfets de Zone de défense, par le Ministère des Transports pour les durées de conduite et de repos soient pris rapidement et qu’une coordination plus étroite avec les administrations et une meilleure anticipation étaient nécessaires,
  • que la circulaire du Ministère du Travail qui recommande aux inspecteurs du travail « d’apprécier avec souplesse les éventuels dépassements aux durées maximales »  n’était pas acceptable en l’état. Monsieur Vidalies en a pris bonne note,
  • que la situation de blocage de certains ports devenait insoutenable et qu’une action ferme et déterminée était urgente,
  • enfin, que le rythme de travail de nos personnels roulants ou sédentaires ne pouvait être maintenu très longtemps au niveau actuel.

Le premier Ministre a conclu en rappelant que la situation restait tendue et que les préfectures avaient des instructions claires pour faire cesser les nuisances dans les dépôts et sur les voies publiques.

Crise du carburant, réunion Union TLF avec le Premier Ministre was last modified: mai 30th, 2016 by Union TLF