headerphoto

Le contExte du projet GESFIM

La mondialisation de l'économie et l'importance prise par les technologies de l'information et de la communication, aussi appelées TIC, dans la sphère professionnelle modifient profondément l'économie et la société contemporaine.


C'est en mars 2000 que le conseil européen de Lisbonne s'est engagé à faire de l'Union Européenne d'ici 2010 « l'économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde, capable d'une croissance économique durable accompagnée d'une amélioration quantitative et qualitative de l'emploi et d'une plus grande cohésion sociale, dans le respect de l'environnement. » On parlera dès lors de « Stratégie de Lisbonne », ce sommet constitue le réveil de l'Europe, bien décidée à devenir l'Acteur Economique Mondial.


L'émergence des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication depuis le début des années 1990 facilite l'organisation du travail et la mobilisation des compétences. Les nouvelles technologies instituent de nouvelles possibilités, notamment d'échanger instantanément des informations avec des acteurs situés aux quatre coins de la planète.

L'achèvement du marché intérieur, constitue le cœur de la stratégie du XXI ème siècle et prend toute sa dimension avec l'utilisation des nouvelles technologies. En effet, la volonté de faciliter la libre circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux dans un espace sans frontières intérieures constitue le mécanisme permettant une croissance économique. Ce nouveau cadre permet de faciliter les échanges et ainsi de répondre aux demandes des entreprises d'alléger les démarches administratives et douanières.


Les attentats terroristes du 11 septembre 2001 et les événements qui ont suivi ont placé les aspects sûreté / sécurité au cœur des débats et des préoccupations. En effet, pour assurer un environnement stable et sûr, des mesures ont été instantanément prises et adaptées sur le long terme.