Vous n'êtes pas adhérent ?Adhérez

Commission Maritime Dossier en cours

Clément Balladur, Président de la commission maritime

« En 2019, la commission maritime, constituée de professionnels engagés, s’est donnée comme objectif de rétablir une fluidité d’échanges et un rapport de confiance entre les différents acteurs portuaires français. En travaillant ensemble de manière constructive et structurée, nous réussirons à protéger les intérêts de nos places portuaires ainsi que de nos métiers. »

Une stratégie d’interaction dynamique entre les adhérents, organisateurs de transport maritime, et les autres opérateurs du transport maritime. Le lien de proximité avec les opérateurs se consolide en direct et via le lien privilégié des syndicats de transitaires portuaires grâce à une diffusion d’information ciblée et une prise en compte efficiente des enjeux et difficultés constatées localement. La décentralisation des réunions de la Commission participe à cet effort (Roissy, Marseille, Dunkerque, Le Havre, Rouen…). En conviant armateurs, éditeurs de CCS, représentants portuaires, start-up innovantes et terminaux lors des visites terrain à partager leur vision métier, la Commission invite l’écosystème maritime à échanger avec notre profession afin de lever les points d’incompréhension respectifs.

bateaux

Les axes de travail sont clairement identifiés :

  • Assurer la fluidité de la marchandise sur les places portuaires ;
  • Améliorer la relation de la profession avec les compagnies maritimes ;
  • Recadrer les pratiques existantes entre opérateur de terminaux et commissionnaires.

L’Union TLF Overseas défend le respect et l’équilibre des relations contractuelles entre professionnels du transport maritime afin que le commissionnaire demeure l’acteur-clé de l’optimisation
de l’import-export par voie maritime.

La compétitivité du fret maritime en France

Quand 72 % des importations sont réalisées par voie maritime le déport du trafic conteneur sur les ports européens voisins est estimé à 50 %. En France, le conteneur est depuis trop longtemps à la peine (7e pays européen en nombre d’EVP, Le Havre étant le 1er port français à conteneur recule en 2018 à la 66e place mondiale). L’Union TLF Overseas réitère continuellement auprès du gouvernement les priorités identifiées par les professionnels pour défendre, au-delà du volume, l’activité et l’emploi sur le territoire national. La « Stratégie nationale portuaire 2019 » se doit d’être ambitieuse.

 

Commission Maritime Dossier en cours was last modified: juin 20th, 2019 by Union TLF